Elbey-Arabians Logo

Histoire

Un peu d’histoires et de légendes ….
 
 
Historiquement, toutes les lignées de purs sang arabes modernes (souches russes, espagnoles, polonaises, égyptiennes, etc…) sont issues des élevages bédouins. Les différentes tribus ont sélectionné au cours du temps des caractéristiques qui leur étaient utiles : la conformation, l’endurance, le caractère, la beauté, ...  Les bédouins travaillaient essentiellement sur les caractéristiques maternelles (les seules dont on soit vraiment sûr à une époque où les saillies naturelles n’étaient pas vraiment contrôlées ni planifiées …) Chaque nom de famille désignait un type particulier selon la forme de la tête, la robe, le caractère, la conformation … L’évolution de la race purs sangs arabes et la dissémination des reproducteurs à travers le monde a donné des souches plus diversifiées basées sur les régions ou les pays. La mondialisation permet aujourd’hui de croiser les champions de chacune de ces souches modernes, et finalement, de retourner au but premier poursuivi par les tribus bédouines d’Arabie.
 
La légende des 5 grandes familles et leurs caractéristiques :
 
AL DUHAYM (DAHMA, DEHMAN, DUHAYMAN) :
La légende lui attribue comme origine les chevaux du Roi Salomon ; "dahman" signifie noir. Elevée par la famille Al Khalifa du Bahrein depuis la fin du 18e sciècle, cette lignée est encore présente sur l'île, et nos Duhaym actuels sont leurs descendants.
Ces chevaux ont une excellente conformation, et sont très harmonieux, très classiques. Il combinent l'élégance du Saqlawi et la force du Kuhaylan. Les antérieurs sont placés proches du poitrail. L’arrière-main est très courte, la croupe longue et bien horizontale.
 
AL SAQLAWIYAT (SAKLAWI, SEGLAWI) :
Lignée féminine et élégante, belle et raffinée. Ces chevaux sont très biens faits, de grande taille, très élégants. Ils ont une bonne ossature, un bon dos, l’encolure et les membres plus longs. La tête est longue, de l'oeil au bout du nez, et plus étroite que celle des autres lignées, le chanfrein est concave. Le nez est très fin. Les yeux sont larges et positionnés en bas du crâne. L’attache d’encolure est haute, droite et toujours très élégante. La croupe est courte mais moins horizontale que dans les autres lignées. La queue est portée comme un étendard, haut au-dessus de l’arrière-main. La peau et les crins sont soyeux et fins.
Les qualités d’endurance sont équivalentes à celle des autres lignées. Ces chevaux sont plus légers, paraissent plus maigres, et l’arrière-main est moins forte. Ils ont tendance à être un peu sous eux. Bons chevaux de show naturels, bons sur les champs de course, courageux et dévoués, fiers mais fidèles. Ils s'effrayent facilement.
On retrouve encore ces caractéristiques dans certaines lignées égyptiennes.
= Cervina
 
AL HADB (HADBAN, HEDBAN) :
Cette lignée est reconnue comme une lignée à mélanger. Les étalons Hadban sont réputés pour reproduire à l'identique la jument qu'ils saillissent en sublimant leur conformation. Ils sont très élégants comme les Saqlawiyat, mais plus puissants lorsqu'ils sont en mouvement. Le type et la forme de la tête varient en fonction des ascendants. Souvent, on retrouve un front large, des yeux larges, foncés, brillants et placés plutôt en bas du crâne, des naseaux larges et bien formés, des oreilles petites et rapprochées l'une de l'autre. L’encolure est longue mais maigre et sèche (parfois la longueur est égale à celle du dos), portée très haute depuis sa base. Au repos, elle est moins arquée, mais très courbée et élastique en mouvement. Les épaules sont longues et profondes, l’arrière-main est longue et légère en comparaison avec les épaules, la croupe est courte, la queue est portée haute, l’ossature est fine et longue avec de bonnes articulations. Les  mouvements sont libres et flottants. Ce cheval a une très bonne amplitude.
Quelques uns des meilleurs chevaux égyptiens sont issus d'étalons Hadbans.
 
ALABEYYAT (OBEYYAN, ABEYAN, UBAYYAN) :
La lignée Abbeyah est une version extrême de la lignée Saklawiyah. Il est donc couramment accepté que les deux lignées Saklawiyah et Abbeyah se marient fort bien entre elles. Aujourd’hui la lignée est préservée dans les écuries royales de la famille Ibn Sa’ud, famille régnante d’Arabie Saoudite, elle-même issue de la tribu Wuld Ali à l’origine des chevaux Alabeyyat.
Le type est féminin à l’extrême, très élégant, très longiligne, parfois un peu anguleux. La tête est très longue à moyenne, étroite, de forme carrée. Le front est long, les yeux moyens, placés très bas. Les ganaches sont peu prononcées. Le nez est carré, les naseaux très fins. Les oreilles sont moyennes à longues, détachées l’une de l’autre. L’encolure est moyenne à très longue, portée très droite. Le corps est étroit et long. L’avant-main et arrière-main sont peu développées. Les épaules sont très puissantes. Le passage de sangle est peu profond. La croupe est courte et légère. La ligne de dos est rarement plane et plutôt longue. La pointe de la hanche est légèrement apparente. L’implantation de la queue est très haute et portée extrêmement droite. Les membres antérieurs sont très longs et fins. Les postérieurs sont fins, longs et très droits. Les paturons sont longs. Les mouvements sont rapides, les allures très relevées. Ce sont des chevaux particulièrement agiles. Ils sont très expressif, très sûrs d’eux, très démonstratifs.
 
ALKUHAYLAT (KOHEILAN, KAHEYLAN, KOHAYLAN) :
Lignée de chevaux très masculins et puissants. (en contraste direct avec le Saqlawi).
Ce cheval est symétrique avec une silhouette arrondie, de très bonne conformation. Les oreilles sont petites et positionnées très près l'une de l'autre, les yeux sont foncés, larges et très expressifs.  L’encolure est parfois aussi longue que son dos, le garrot est musclé. Sa poitrine est profonde, aussi large à l'avant qu'à l'arrière. Il a une apparence compacte, avec une arrière-main particulièrement développée. Les antérieurs larges et bien musclés (surtout l’avant-bras) sont positionnés loin de la poitrine. On retrouve ces caractéristiques dans les lignées polonaises actuelles. Il sont réputés pour leur intelligence, leur endurance et leur force.
Regardez les photos de Vanela...
 
 
Cependant, un critère essentiel est très souvent laissé de côté : le caractère, la maniabilité et la sociabilisation du cheval. Le pur sang arabe est un cheval non seulement beau mais aussi capable de vivre en harmonie avec l’homme.
 
 

 
Lorsque Dieu a voulu créer les chevaux, Il a dit au vent du Sud :  « je vais créer de toi une créature en qui je placerai la puissance de mes amis, l'avilissement de mes ennemis, le rempart des gens qui m'obéissent. »

 «  Crée ! » dit le vent.
 
 Dieu prit alors de ce vent une poignée et créa un cheval auquel il dit :
« Je te nomme et te crée Arab,
Je lie le bien aux crins de ton toupet ;
Le butin sera pris grâce à ton dos.
La puissance est avec toi où que tu sois.
Je te préfère à toutes bêtes de somme, dont je te fais le Seigneur.
Je te rends sympathique à ton maître.
Je te fais capable de voler sans ailes ;
Tu es destiné à la poursuite et à la fuite.
J'imposerai à ton dos des hommes qui me glorifieront,
Et proclameront ma grandeur et mon unité.
Et lorsqu'ils me glorifieront tu me glorifieras aussi ;
Et lorsqu'ils proclameront ma grandeur, tu la proclameras aussi;
Et lorsqu'ils attesteront mon unité, tu l'attesteras aussi
».
 
Abou Bekr Ibn Bedr
Texte traduit en 1852, par M. Perron, d'un Traité complet d'hippologie et d'hippiatrie arabes,  "Le Naceri", vol. I, écrit au XVe siècle
Copyright © 2008 - 2017 by Elbey-arabians